Etant une équipe d’expatriés, Muslim Moves sait mieux que quiconque à quel point l’installation en Angleterre fut un changement primordial et un mieux être indéniable. Mais afin d’élargir notre champ d’horizon et notre façon d’appréhender l’expatriation, nous donnons la parole à nos clients qui vont vous raconter leurs péripéties. Commençons par ce jeune entrepreneur âgé de 30 ans et diplômé en management en ingénierie de l’informatique.

 

Comment avez-vous connu Muslim Moves ?

C’est un ami qui m’a parlé de vous pendant un repas avec d’autres frères. Tout le monde a été charmé ! Lui-même était en train de préparer son départ pour lui et sa famille.

C’est de ce repas que vous est venue l’idée de vous expatrier ? Quel a été le déclic qui vous a poussé à quitter la France ?

En réalité, je n’ai pas voulu quitter la France, c’est plutôt l’Angleterre qui m’a appelé ! Effectivement, suite à ce repas, je me suis renseigné sur l’Angleterre. En tant que Français, on a souvent une vision centrée sur la France, pour ma part, j’avais peu voyagé à l’étranger jusqu’alors. Je ne connaissais pas l’Angleterre. J’ai été surpris du décalage entre la France et l’Angleterre. Surtout pour la ville de Leicester. J’ai été impressionné par le nombre de mosquées et leur architecture, elles sont imposantes, un petit air anglais mais dans les règles de l’art musulman. Je me suis aperçu aussi que la communauté musulmane était organisée, elle a des postes hautement qualifiés et c’est perçu comme quelque chose de normal.

Qu’est-ce qui vous a fait sauter le pas ?

Deux choses, d’abord, ma femme en avait assez des regards insistants sur elle parce qu’elle porte le voile. Elle et moi ne voulions pas que nos enfants grandissent dans un environnement qui pourrait être anxiogène en tant que musulmans ou dans lequel une femme ne pourrait pas travailler parce qu’elle est voilée. Par exemple, en Angleterre, les discriminations raciales ou religieuses sont fortement punies.

Et deuxièmement, nous avons visité Leicester afin de nous rendre compte sur place de la vie là-bas. C’était épatant, les britanniques n’ont pas du tout la même perception de l’autre que nous Français. Nous avons visité des quartiers qui nous ont beaucoup plu et dans lesquels on retrouvait nombre de musulmans. Les écoles environnantes possèdent un bon niveau. Nous avons été conquis !

Même si nous en reparlerons, pourriez-vous me dresser un bilan de vos premiers mois d’installation ?

Great ! Nous nous plaisons beaucoup, c’est un plaisir de voir la vitesse à laquelle les enfants se sont adaptés et apprennent la langue, c’est aussi un soulagement en tant que parent.

Plus d’informations sur notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>